Aller au contenu principal

MUSEE | réalité mixte et patrimoine culturel français

Pour la première fois, les visiteurs du Musée des Plans-Reliefs pourront découvrir la maquette du Mont-Saint-Michel augmentée d’hologrammes.

Le Musée des Plans-Reliefs situé dans les combles de l’Hôtel des Invalides à Paris, présente « Mont-Saint-Michel, regards numériques sur la maquette », la première expérience en réalité mixte au cœur d’une exposition muséale en France.

 

 

Cette expérience proposée par Microsoft et ses partenaires techniques Iconem et HoloForge permet aux visiteurs équipés de HoloLens de découvrir l’imposante maquette du Mont-Saint-Michel, augmentée d’hologrammes. Ainsi, plans de coupe, salles souterraines et immersions permettront de retracer l’évolution du Mont et d’en explorer les faces cachées.

HoloLens Saint michel.jpg

Pour les musées, un enjeu de transmission…

Cette exposition événement, qui se déroulera du 11 octobre 2018 au 14 janvier 2019, ouvrira aux visiteurs de nouvelles perspectives : durant 12 minutes d’experience holographique, ce qui n’était initialement qu’un ensemble élaboré de papier mâché, carton, tissus et papiers teints se transforme en un écosystème vivant de clochers, ogives et murailles, à l’épreuve des marées et de la Guerre de Cent ans.
Grâce à HoloLens et à la couche de scénographie virtuelle que l’ordinateur ajoute au réel, les spectateurs se retrouvent acteurs de leur propre parcours de visite : à leur rythme, ils effectuent un véritable voyage spatio-temporel. Tout débute au pied du Mont, dans un parcours qui aboutira à la flèche qui coiffe l’abbatiale, 150 mètres plus haut. Entre retables, croquis du Mont et visite de la nef, le visiteur s’immerge dans les étapes marquantes de la vie du Mont : ses conquêtes, ses incendies et sa reconstruction qui ont façonnés son église caractéristique, entre style roman et gothique flamboyant.

Au croisement de cultures, le Mont-Saint-Michel, tantôt bastion, tantôt abbaye, interroge la notion de frontières et cette expérience immersive place le public au centre de l’histoire du monument. « Face à ce plan d’une finesse et d’une minutie incroyable, HoloLens apporte aux matériaux un supplément d’âme qui nous entraîne et nous fait nous interroger : pourquoi et comment s’installer dans un lieu si inhospitalier ? Pourquoi avoir lutté pour conquérir cet îlot ? La réalité mixte nous ouvre de nouvelles voies de nature à susciter la curiosité du spectateur », précise Emmanuel Starcky, Directeur du Musée des Plans-Reliefs

… et pour le numérique, un impératif de conservation

Au-delà d’une réinvention du récit placée à la portée de tous, le numérique ouvre avec cette exposition de nouvelles façons de préserver notre patrimoine. Réalisée au XVIIe siècle pour Louis XIV, la maquette du Mont-Saint-Michel, fleuron du musée des Plans-Reliefs, est aussi une œuvre d’art fragile et précieuse. La technologie permet, dans ce cadre, de « figer » ces trésors dans une forme dématérialisée intemporelle qui permet de conserver les traces de notre histoire, de témoigner d’une époque et d’une vision du monde. Elle offre également des possibilités uniques de démocratiser des expériences culturelles par-delà les frontières, expériences jusqu’alors inaccessibles, coûteuses, ou réservées à une élite.

Pour en savoir + lire un article de Paris Match ici

 

Hololens.png